Le cycle pilaire pour mieux comprendre le mécanisme de l'épilation laser

épilation
épilation

Une bonne connaissance de la vie du poil est nécessaire pour comprendre l'action du laser et son efficacité.

La vie du poil suit trois phases distinctes :

 

1/La phase de croissance du poil appelée phase anagène.

 

La base du poil est attachée au follicule pileux au niveau du bulbe où siègent la papille dermique et la matrice du poil. C'est le véritable berceau du poil qui va être la cible du laser. Environ 15 a 20% des poils se trouvent en phase anagène.

2/La phase d’arrêt de la croissance appelée phase catagène, phase durant laquelle le bulbe se détache du follicule pileux.

3/La phase de l'ensemble du processus de chute du poil appelée phase télogène.

 

L'objectif de l'épilation laser n'est pas de simplement brûler les poils mais d'en détruire la racine ou bulbe. Une fois celui-ci détruit, le poil ne repoussera plus.

 

Le laser est un rayon lumineux transportant beaucoup d'énergie qui va se transformer en chaleur lorsqu’elle touchera sa cible. Pour les lasers d'épilation, la cible est le pigment du cheveux, la mélanine.

Si la mélanine est absente (cheveux blancs) ou péesente en très faible quantité (cheveux blonds ou roux) le laser sera inefficace.

 

Le moment de la croissance du poil où la mélanine est le plus élevée au niveau de la racine est la phase anagène. C'est égalememt la phase où le poil est toujours attaché à sa base, la matrice. Une fois le poil touché Par le tir du laser, la chaleur se diffuse dans tout le poil jusqu'à sa racine. Cette chaleur va brûler la matrice et la détruire définitivement. La quantité de chaleur transmise a la racine du poil sera d'autant plus importante et donc efficace que le poil sera court. Le poil doit donc être rasé la veille de la séance de laser.

 

Cela permet de comprendre deux choses importantes à respecter pour les séances de laser :

 

1/ Si le poil est épilé à la cire ou arraché à la pince a épiler, la cible conductrice de la chaleur du laser disparait et la séance d'épilation n'aura aucun effet.

2/Si la peau a été exposée au soleil, le mécanisme de défense des cellules contre les UV a été activé. Les cellules ont déployé un écran protecteur, le bronzage, qui n'est autre que de la mélanine. Un tir laser sur une peau récemment bronzée (un mois) peut être a l'origine de brûlures et de dépigmentation par destruction des mélanocytes, cellules productrices de mélanine.

 

En résumé, on a un laser qui transmet de l'énergie sous forme de chaleur à la racine du poil afin de la détruire en utilisant comme transporteur de chaleur le pigment du poil, la mélanine. 15 a 20% du capital pileux de la zone traitée sont détruits à chaque séance, ce qui explique la nécessité de faire en moyenne 7 séances. L'espacement des séances est determiné par le temps de repousse des poils dont la matrice n'a pas été détruite.

 

L'expérience montre qu'une efficacité a 100% n'est jamais atteinte mais que l'on se rapproche des 90%. Cela explique que l'on peut être amené a faire une séance d'entretien tous les un a deux ans.

 

Pour en savoir plus sur le déroulement d'une épilation laser consultez notre rubrique épilation.

Le cycle pilaire pour mieux comprendre le mécanisme de l'épilation laser