I-PRF - Injections Plasma Riche en Fibrine : le PRP fait peau neuve

Quoi de mieux que de se réparer soi-même avec un procédé d’Auto Réjuvénation Tissulaire par utilisation de Injectable-Plasma Riche en Fibrine (I-PRF).

On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Telle pourrait être la devise de l’I-PRF. La régénération et le rajeunissement tissulaire sont obtenus par utilisation des propriétés bio-régénérantes des plaquettes sanguines piégées dans un réseau de fibrine. La grande nouveauté par rapport au PRP est que ce réseau de fibrine va permettre une libération progressive des facteurs de croissance au contraire du PRP où ce relargage est immédiat. Cette action progressive laisse le temps nécessaire à la mise en place de tous les acteurs de la régénération tissulaire et ainsi de la lutte contre le vieillissement cutané.

I-PRP : Injections Plasma Riche en Fibrine
I-PRP : Injections Plasma Riche en Fibrine

Mécanismes d’action de l'I-PRF

La régénération d’une zone injectée signifie la création d’un nouveau tissu cellulaire complet avec des fibroblastes qui vont fabriquer de nouvelles fibres de collagène, des nouveaux micro-vaisseaux pour apporter les nutriments nécessaires à ces nouvelles cellules et également de nouvelles cellules épidermiques. Cela va concourir à redonner de l’élasticité, de la fermeté à la peau et un coup d’éclat au teint.


Les plaquettes sont des cellules sanguines qui une fois stimulées, produisent des cytokines. Ces cytokines sont des messagers intercellulaires indispensables au bon fonctionnement cellulaire et à sont renouvellement tels les facteurs de croissance ou les interleukines.

 

Les facteurs de croissances produits par les plaquettes sont entre autre :

 

  • FGF (Fibroblast Growth Factor) : stimule la sécrétion de collagène par les fibroblastes.
  • EGF (epidermal Growth Factor): stimule la cicatrisation et la régénération de l’épiderme.
  • VEGF (vascular Growth Factor) : stimule la création d’une nouvelle vascularisation afin de permettre l’arrivée de cellules souches pour le renouvellement des tissus.
  • TGF b1 (Transforming Growth Factor) : induit la synthèse du collagène type 1.
  • PDGF-ab (Platlet Growth Factor) : régule la migration et la survie des cellules souches.
  • IGF (Insulin Growth Factor) : agent protecteur des cellules.

Parmi les cytokines on retrouve également :

 

  • TNF-alpha (Tumor Necrosis Factor- alpha) : stimule le remodelage des fibroblastes.
  • IL 1 (InterLeukine1): augmente la synthèse de collagène par les fibroblastes et limite la production des enzymes dégradant les protéines.
Injections Plasma Riche en Fibrine : préparation
Injections Plasma Riche en Fibrine : préparation

Les facteurs de croissance permettent de bio-stimuler les cellules dans la zone injectée afin de favoriser la régénération cellulaire naturelle. Mais pour que celle-ci soit pleinement bénéfique il faut qu’elle persiste dans le temps. Et c’est là qu’intervient la différence entre le PRP et l’I-PRF.

 

Le PRP et l’I-PRF sont deux concentrés plaquettaires activés mais le PRP libère en une seule fois et immédiatement les facteurs de croissance limitant dans le temps leurs effets bénéfiques. Par contre l’I-PRF piège ces facteurs de croissances au sein d’un réseau de fibrine qui vont être libérés lentement à mesure que se résorbe naturellement et progressivement la fibrine sur une période de 28 jours. C’est un véritable bain de jouvence pour vos cellules souches cutanées et sous cutanées.

Obtention de l’I-PRF

Injections Plasma Riche en Fibrine : préparation
Injections Plasma Riche en Fibrine : préparation

Une simple prise de sang permet de recueillir quelques millilitres de sang. Le mode de centrifugation qui va suivre est différent de celui du PRP, afin de conserver la précieuse fibrine en plus du concentré de plasma riche en plaquettes. Cette centrifugation concentre les plaquettes 5 à 7 fois plus que dans le sang circulant.

 

Les tubes de prélèvement de l’I-PRF diffèrent du PRP. Ils sont dénués d’additifs chimiques ce qui élimine un risque de réaction à corps étranger ou d’allergie.

L’I-PRF est ensuite rapidement injecté au niveau des zones souhaitées. La profondeur d’injection dépend de l’objectif du traitement. Une anesthésie locale par crème topique est souhaitable lors de l’utilisation du Dermapen pour par exemple le « Vampire lift ».

 

Le nombre et l’espacement des séances est fonction de l’âge et de l’état cutané. Pour une personne jeune, en prévention, cela va être une séance annuelle. Pour des personnes plus marquées un protocole peu être mis en place avec 3 séances espacées d’un à 3 mois puis séances d’entretien à 6 mois. L’effet persistant de 6 mois à un an, il est bien de renouveler régulièrement les séances.

Centrifugation du Plasma Riche en Fibrine
Centrifugation du Plasma Riche en Fibrine

Indications de l’I-PRF

L’I-PRF permet un remodelage tissulaire progressif grâce aux facteurs de croissance plaquettaire qui en stimulant les cellules souches relancent la formation de nouvelles structures cutanées et sous cutanées.


En effet pour bio- stimuler le derme superficiel on va injecter en intradermique à l’aide d’une seringue ou du Dermapen comme pour une séance de mésothérapie ; l’objectif étant la texture, l’hydratation et l’éclat cutané.


Injecté dans le derme profond ou en sous dermique, l’I-PRF aura un but de comblement avec pour indication les pertes de volume habituelles. L’action sera bio-restructurante et volumatrice dermique.

 

L’objectif est de :

 

  • Bio-régénérer  la peau du visage, du cou, du décolleté et du dos des mains.
  • Traiter  les ridules péribuccales.
  • Traiter les rides naissantes.
  • Améliorer les cernes débutants.
  • Améliorer les pertes de volume.
  • Lutter contre la perte de cheveux.
Plasma Riche en Fibrine : injections
Plasma Riche en Fibrine : injections

Contre-indications de l'I-PRF

Les quelques contre indications sont la grossesse, l’allaitement, les maladies auto-immunes et sanguines et le cancer.

Les suites de l’injection d’I-PRF

Les suites sont simples. Dans le cas d’injection en profondeur elles sont comparables à celles d’une injection de produit de comblement comme par exemple une légère réaction inflammatoire possible pendant 48 à 72 heures. Dans le cas de traitement plus superficiel comme pour le« Vampire lift » de petites croutelles facilement couvertes par une CC-crème peuvent persister quelques jours.

Conclusion

Ce nouveau traitement bio-stimulant peut être utilisé seul ou en complément des injections de comblement pour la réjuvénation des tissus cutanés et sous cutanés. C’est une étape importante de plus dans l’éventail des techniques complémentaires mises à la disposition des médecins et des patients pour la prise en charge du vieillissement cutané et de son rajeunissement.

I-PRF Injections plasma riche en Fibrine Monaco